Fête de la Mer 2012

News

concerts à venir,infos...
News FDLM > prog FDLM 2010
vendredi 6 août 2010
MASS HYSTERIA

« Failles » - Nouvel album



1995 : 4 mecs s’érodent les tympans à force d’écouter et de réécouter le son de la révolution métal US. Prong, Helmet, KoRn, Deftones, etc. La France du rock à tendance bruyante s’éveille doucement et Le bien-être et la paix sera, en 1997, le premier acte d’un mouvement perpétuel. Pas de ceux qui ressassent et qui tournent en rond, non. Plutôt du genre tsunami, la vague qui se nourrit sans cesse jusqu’à devenir énorme et immanquablement dévastatrice.

La crête -puisqu’on en parle- atteint d’ailleurs déjà une dimension impressionnante en 1999 avec Contraddiction. Le manifeste. L’album de métal français qui a ravagé le plus d’oreilles à ce jour. Ça fait mal et pourtant on en redemande, surtout lorsqu’on se retrouve face à face avec le phénomène. Là, le sol tremble, l’air gronde pour honorer ce mur du son, la vague engloutit tout sur son passage. Le live donc. On y vient


Pour beaucoup de formations, la scène est un besoin, une raison de vivre, l’accomplissement final, le moment tant attendu de la rencontre et du partage. Mass Hysteria y trouve tout cela, mais plus encore : quasiment un synonyme ou pour le moins une résonance harmonieuse à leur patronyme. Pour tous ceux qui ont eu la chance de les voir dans leur élément, le verdict est imparable. La claque, inéluctable. Slayer, KoRn et bien d’autres s’en rappellent encore. Depuis 10 ans et cela se confirme à chaque tournée, Mass Hysteria est LA référence scénique en matière de rock énervé. Une couronne légitime qui les pousse sans cesse à en faire plus. 4 ans s’écouleront alors entre De cercle en cercle en 2001 et Mass Hysteria en 2005. 4 ans d’une tournée interminable, à la fois fiévreuse et dangereuse.


leEn 2005, le groupe évite le split. A trop en faire, l’essoufflement guette parfois. Le doute aussi lorsqu’il faut bien se décider à reprendre le chemin du studio. La crise n’est pourtant pas pour tout de suite. L’éponyme sert de mise à plat, de recommencement. Il ouvre aussi de nouvelles perspectives.


2 ans plus tard, MH est plus que jamais sur la brèche. Ces gars-là ont tout vécu, tout connu, tout traversé toujours avec la même envie, la même hargne et la même passion. Indestructibles et prêts à se réinventer. Sans Olivier parti avec AaRON, mais soutenu par un nouveau label, At(h)ome, plus en phase avec ce qu’ils sont. Des musiciens passionnés, indépendants, vrais, fragiles aussi mais incontestablement sûrs de leur force et de leur talent.


10 ans pile après avoir poussé son premier cri, Mass Hysteria nous livre ainsi Une somme de détails, son 5e album. Un opus lumineux façonné par un parcours sincère et exemplaire devant lequel on ne peut que s’incliner.


Et si à l’heure des politiques sécuritaires et des bouleversements climatiques, l’hystérie collective n’est pas pour tout de suite -ni pour demain d’ailleurs- Une somme de détails va pourtant changer quelque chose. Chez moi, chez vous, chez eux… tous ceux qui tendront l’oreille à cette perle bruitiste et consciente qui sonne comme une promesse, une embellie ou un fol espoir balancé sans prétention dans une mer décidément trop sombre et démontée. L’orage guette, mais l’éclaircie existe. Celle-ci en est une parmi d’autres. Trop courte certes, mais tellement belle.


Deux ans après « Une somme de détails », et une tournée marathon, Mass Hysteria revient aujourd’hui avec « Failles » l’un de ses albums les plus puissants, une nouvelle explosion d’énergie parfaitement calibrée pour la scène. Riche d’avoir joué en première partie de Metallica et Limp Bizkit, la formation a décidé de mettre l’accent sur ce qu’elle sait le mieux satisfaire : le besoin d’adrénaline. D’une puissance toujours plus maîtrisée, le groupe ose frôler l’équilibre parfait entre une énergie irradiante et une fraîcheur sonore qui ravira les vrais adeptes de productions décapantes. Ce nouvel album « Failles » confirme le statut de Mass Hysteria : celui d’un groupe ô combien indispensable à la brûlante scène métal française. Le furieux quintet signe ici un grand retour sans faille, dans la juste lignée de la brèche ouverte depuis leur 1er opus, juste histoire d’aller plus loin …

 

 

DIE ON MONDAY

 Tirant son nom de soirées beuveries organisées tout les lundi de l'année 2006 par des amis, membres de groupes rock parisiens, Die On Monday s'est formé en avril 2007, sous l'impulsion de Benjamin Rubin ex guitariste riffeur du groupe Aqme. Il est vite rejoint par Guillaume Brouzes ex batteur du groupe Comity et Toni Rizzotti chanteur du groupe Enhancer suivit peu après du bassiste de Vegastar, Vincent Mercier.

Le groupe sort rapidement quelques titres au stade de maquettes ( What you want ?, I don't belong... ) qui créeront très vite des réactions positives sur le Web et au delà.

Après s'être fait la main sur une dizaine de shows en France et en Belgique, le groupe décide de s'atteler à son premier album.

S'en suit alors plus d'un an de travail au studio Artsonor à paris pour mettre au jour Black cat.

10 morceaux 100 % rock, tantôt heavy, tantôt léger, tendances californiennes et poppy sur les bords.

Inspiré par des groupes tels que Alice in chains, Soundgarden, Queens of the stone age, Nirvana,Weezer, Black sabbath etc...,

Black Cat a le son chaud, le riff tranchants et les voix oscillent entre puissantes mélodies catchy, et complaintes blues rock avec des refrains à la limite de la pop qui restent longtemps en tête.

Black Cat devrait faire une sortie européenne en janvier 2010 sur le label XIIIbis et sera distribué par SONY.

 

 

LORDS OF FREQUENCY

LORDS OF FREQUENCY est né d'une fusion de sons électro, hip-hop, D&B et world music. Créé par LORD KIMO et ZENCOOL en 2008, Lords of Frequency compose entièrement sa musique.  

Ancien chanteur d'ASIAN DUB FOUNDATION, LORD KIMO a rencontré ZENCOOL sur différents festivals, notamment pour la 1ère édition des INDISCIPLINES en 2006. 4 membres y retrouvèrent le dj breton pour une création.

Fort de cette expérience, LORD KIMO et ZENCOOL ont décidé de former LORDS OF FREQUENCY avec le soutien des Studios MAPL de Lorient.

Ils viennent de terminer l'enregistrement de leur 1er album "WELCOME"entre Londres et Lorient.

 

 

Y'A DU MONDE AU BALCON

Créé en mai 1968 pour lutter contre la vague socialo-communiste qui déferlait à l'époque, YADUMONDEAUBALCON a cessé d'exister 2 mois plus tard pour cause de conflit politique entre les deux membres du groupe. 40 ans plus tard, ils reviennent sur le devant de la scène avec de nouvelles chansons mais aussi avec les anciens tubes tels que "l'homme de droite" ou "lèche-moi le gland", succès anthologiques qui n'ont pas pris une ride. Si l'on veut décrire le monde de YADUMONDEAUBALCON, on ne peut pas. Il faut les découvrir sur scène même s'ils ne se produisent pas souvent, tant leur cachet est onéreux. Par contre, si jamais vous avez ouï dire qu'ils jouent quelque part, courrez-y vite ; si ça se trouve, dans 2 mois, ils n'existeront plus...


Cognix Systems - Système d'information WebGazelle - Gestion sites internet